10 vertus extraordinaires du gingembre

Avec le changement de saison et l’arrivée des premiers froids, le gingembre est une aubaine à garder sous la main : découvrez ses nombreuses vertus et les bienfaits que cette racine peut nous apporter. Connu depuis la nuit des temps, le gingembre a laissé sa trace épicée dans le monde entier.

Le Zingiber officinale, connu sous le nom de gingembre, est une plante médicinale et culinaire utilisée depuis au moins trois mille ans. En Asie, cette épice fait toujours partie des remèdes thérapeutiques : elle est utilisée dans la médecine traditionnelle chinoise, la médecine indienne, ayurvédique et tibétaine.

Le rhizome, ou racine, de cette précieuse plante est couramment utilisé. En sanskrit, gingembre signifie “en forme de bois de cerf” en raison de la forme ramifiée et noueuse caractéristique de la racine.

Le gingembre est une plante que l’on peut qualifier de “miraculeuse” à bien des égards ! Il renferme une variété de trésors précieux et ses bienfaits sont nombreux pour différentes affections.

Les utilisations les plus courantes du gingembre

C’est un anti-nauséeux, très utile pour ceux qui souffrent du mal de voiture, du mal de l’air ou du mal de mer : il en neutralise les symptômes gênants.

Il a des propriétés digestives : à l’origine de la stimulation du processus digestif, il y a les oléorésines et l’huile essentielle contenues dans le rhizome. Ces substances permettent à l’organisme d’augmenter la sécrétion des sucs gastriques et favorisent le fonctionnement mécanique de l’intestin (péristaltisme). Il stimule également le travail du foie, l’incitant à produire davantage de bile.

C’est un anti-inflammatoire : il inhibe la biosynthèse des prostaglandines. Le département de kinésiologie du Georgia College a testé les effets du gingembre sur les douleurs musculaires : le gingembre a entraîné la disparition totale des symptômes.

Il est efficace contre les rhumatismes de nature inflammatoire : la prise quotidienne de gélules peut permettre une réduction de la douleur et de l’inflammation.

Elle a également des effets sur l’arthrose et l’arthrite : la consommation quotidienne de la racine crue procure d’énormes bienfaits.

C’est un riche antioxydant, qui est donc capable de contrer l’action des radicaux libres, principaux responsables du vieillissement cellulaire. Certaines études ont montré que le gingembre conserve ses propriétés même lorsqu’il est soumis à la chaleur, donc même lorsqu’il est cuit.

Il a une action tonique sur l’ensemble de l’organisme, car il possède des pouvoirs stimulants, réchauffants et fortifiants. Il aide à combattre le stress et la fatigue.

Très utile pendant la saison froide, il peut prévenir et guérir la grippe, la fièvre, la toux, la bronchite et le mal de gorge. Associé au Parthenium (une plante de la famille des Asteraceae), il permet de contrer les douleurs de la migraine accompagnées de nausées.

Dans l’Antiquité, on pensait que le gingembre avait des propriétés aphrodisiaques : aujourd’hui, nous savons qu’il est un excellent tonique énergétique et qu’il favorise donc également l’activité sexuelle.

Huile essentielle de gingembre

A noter également l’extrait le plus concentré de la plante, qui est l’huile essentielle de gingembre. Il a un parfum chaud, épicé et camphré. Cette huile essentielle précieuse a la réputation de faire circuler les énergies du corps, de les réchauffer, de les stimuler.

Le gingembre pendant la grossesse

Le gingembre n’est pas recommandé pendant la grossesse, surtout pendant les six premiers mois. A utiliser avec parcimonie si vous prenez des médicaments anticoagulants, car ils accentuent l’action du médicament.