6 conseils pour découvrir Chili

Voyager seul est une expérience que tout le monde devrait vivre à un moment donné de sa vie. Surtout quand on est jeune, un voyage en solo permet de sortir de sa zone de confort et de tester sa capacité à prendre des décisions en fonction de sa propre intuition.

En outre, voyager seul est aussi un test de confiance en soi, puisque théoriquement il n’y a pas beaucoup de personnes à vos côtés, et aussi une occasion de faire une bonne introspection sur vos attitudes et votre façon d’affronter la vie. Au milieu de tout cela, vous aurez la possibilité de créer votre propre itinéraire, de rencontrer des personnes intéressantes et de vous enrichir culturellement.

Alors, si vous n’avez encore rien vécu de tout cela, ce post vous donne quelques conseils pour voyager seul dans le pays andin et explorer le meilleur de ce territoire !

1. Partir de chez soi avec des options d’acheminement prédéfinies

Comme pour un voyage en groupe, organisez l’itinéraire à l’avance. Cela signifie qu’il faut étudier les destinations, tracer les itinéraires et mettre au point toute la logistique pour chaque partie du voyage.

Si vous voyagez pour la première fois, un conseil important pour avoir un bon aperçu du Chili est de considérer la capitale, Santiago du Chili, comme votre point central de séjour. En effet, la ville est proche de l’aéroport international Comodoro Arturo Merino Benítez (17 km du centre-ville) et offre un accès facile par la route à divers points d’intérêt, tels que les villes côtières de Valparaíso et Viña del Mar.

En outre, si vous préférez un circuit spécifique, comme Valle Nevado et Cajón del Maipo (où il y a des parties difficiles d’accès), il existe plusieurs agences, avec des guides qui parlent portugais, inclus.

2. S’assurer à l’avance du transport et de l’hébergement

Si votre idée est de découvrir différentes villes, ne partez pas à la recherche d’un logement près de l’heure du départ et encore moins une fois sur place. Selon la période de l’année et le lieu de destination, les hôtels et auberges peuvent être pleins, ou au contraire ne pas fonctionner (dans le cas de lieux inhospitaliers ou très froids). Faites également attention à l’offre de transport routier, au prix des billets et au mode de paiement.

Si vous incluez des régions éloignées de la capitale, comme la Patagonie chilienne ou le désert d’Atacama, qui se trouvent à des points extrêmes du pays, vous aurez certainement besoin de billets d’avion. Il faut donc chercher ces billets à l’avance pour faire de bonnes affaires. Un bon conseil est de consulter le site de Maxmillas, un partenaire de We au Chili, car il existe des tarifs invitants.

3. Toujours avoir sur soi les contacts et les documents d’urgence

Dans tout voyage, des événements imprévus peuvent survenir. Par conséquent, un conseil fondamental pour ceux qui voyageront seuls est d’emporter les contacts d’urgence, l’adresse du logement et les documents personnels.

Partez toujours avec un document original, mais gardez-en un autre à l’hôtel au cas où vous le perdriez. Ayez également des copies des documents sur papier et dans votre courrier électronique.

Pour éviter tout problème, rappelez-vous que pour passer l’immigration au Chili, vous pouvez utiliser votre passeport ou votre carte d’identité. Toutefois, il doit idéalement avoir moins de 10 ans et être en bon état. Un détail, le permis de conduire n’est pas considéré comme un document valable pour l’entrée au Chili, mais vous pouvez l’emporter avec vous par précaution, en cas de vol ou de perte d’autres documents.

4. Acheter une puce internet chilienne

Comme vous serez un “voyageur solitaire”, il est important de ne pas être déconnecté du monde. Donc, lorsque vous arrivez au Chili, allez immédiatement chez un opérateur cellulaire et achetez une puce Internet.

Il suffit de prêter attention au fonctionnement des recharges et des points pour l’achat de crédit. À l’aéroport même, il y a des boutiques d’opérateurs Internet et de téléphonie mobile qui vendent des puces.

Toutefois, soyez prudent avec les appels internationaux. Ils coûtent aussi une fortune. La meilleure solution est donc d’essayer d’utiliser les zones où le Wi-Fi est gratuit (comme à l’hôtel, dans les centres commerciaux ou les restaurants) et d’en profiter pour envoyer des nouvelles à la famille via les appels WhatsApp ou Messenger.

5. Gérez bien votre argent

Ce conseil peut sembler redondant, mais il y a quelques inconvénients concernant la monnaie chilienne. Le premier point est que vous n’avez pas besoin d’acheter des dollars pour aller au Chili. Les maisons de change acceptent généralement les réales, mais vous devez faire attention au taux de change pour ne pas perdre d’argent.

De plus, jusqu’à ce que vous vous y fassiez, la conversion des réales en pesos chiliens est un peu délicate. Pour vous donner une idée de ce que cela représente en pratique, un déjeuner dans un restaurant bon marché coûte en moyenne 5 600 dollars (environ 30 R$).

Pour ne pas vous casser la tête à faire des calculs, le plus simple est de télécharger une application gratuite de conversion de devises sur votre smartphone et d’y faire les calculs.

Toutefois, faites une prévision des dépenses pendant que vous êtes encore au Brésil. Cela fait partie de la planification de votre voyage. Si possible, prenez une carte de crédit non verrouillée et autorisée pour un usage international.

6. Souscrire une assurance voyage

Bien que ce ne soit pas obligatoire pour entrer au Chili, puisque vous serez seul, il est toujours bon de souscrire une assurance voyage, après tout on ne sait jamais ce qui peut arriver. Sachez que le montant investi dans une assurance voyage est bien inférieur aux tracas que vous rencontrerez en cas d’événement imprévu, comme un accident, une maladie, un vol ou la perte de bagages.

Ainsi, avec peu d’argent investi, vous pouvez bénéficier d’une large couverture. Lorsque vous choisissez votre assurance voyage, tenez compte de votre itinéraire et du type d’activité que vous allez pratiquer. Si votre idée est de pratiquer des sports extrêmes, par exemple, n’oubliez pas de prendre une couverture pour ce type de situation.

La meilleure chose à faire est de demander un devis qui indique différents prix pour vous. L’important est de choisir un expert dans le domaine du tourisme.

Après ces conseils pour voyager seul, vous êtes sûrs que votre expérience en solo dans les terres chiliennes sera inoubliable. Certains disent qu’après votre premier voyage en solo, vous ne voudrez plus jamais voyager autrement.