Capacité à encaisser les factures : comment calculer le dso ?

Days Sales Outstanding

Publié le : 17 décembre 20205 mins de lecture

Qu’il s’agisse d’un client ou d’un fournisseur, la capacité de paiement est un des détails les plus importants qui articule les échanges commerciaux. Le dso ou Days Sales Outstanding connu sous l’acronyme DMP en est le moteur. Qu’est-ce que le DMP ? L’acronyme DMP désigne le délai moyen de paiement d’un client. D’une manière plus restreinte, il désigne le nombre de jours écoulés entre la date d’émission de votre facture et le jour de son encaissement ou la date du paiement de votre client. Selon les professionnels, Le DMP permet de déterminer la capacité de recouvrement d’une firme ou d’une entreprise. Une capacité qui doit être exprimée en nombre de jours pour chiffre d’affaires. Mais comment le calculer ? Voici quelques astuces qui vont vous montrer les rouages des modes de calcul.

Qu’est-ce que le DSO ?

Le DSO ou DMP en français est le temps moyen nécessaire à une société pour percevoir son dû. En d’autres mots, Le DMP est le délai moyen de paiement des clients d’une entreprise dans le cadre de leurs échanges commerciaux. Quand un calcul doit-il être effectué ? Le moment le plus approprié pour procéder au calcul du DSO pour une entreprise est lorsque cette dernière effectue une vente à crédit. Pourquoi ? Simplement pour permettre aux dirigeants d’une entreprise de déterminer et d’optimiser le délai de recouvrement des créances clients. Pour les entreprises qui sont dans le besoin, le DMP a un impact direct sur le besoin en fonds de roulement et la trésorerie. Face aux difficultés financières, certaines sociétés sont en effet dans l’obligation de recourir à ce procédé pour assurer le fonctionnement de leurs activités. Cela se traduit par des dépenses hors investissement qui sont effectuées bien avant l’encaissement des créances issues d’une vente. Pour que l’entreprise ne soit pas surendettée, il faut que le DMP soit bien équilibré.

Le DSO : quelle méthode de calcul utiliser ?

Comment calculer le DSO ? Pour éviter les retards de paiement, il faut une méthode de calcul infaillible. Dans le monde des affaires, il existe deux méthodes de calcul. La méthode par épuisement des capitaux et la méthode comptable. Aussi appelée méthode count back, la méthode par épuisement des capitaux consiste à utiliser les fonds disponibles jusqu’à épuisement. En d’autres mots, l’essentiel de cette méthode de calcul consiste à décompter des capitaux disponibles les charges nécessaires au bon fonctionnement de l’entreprise jusqu’à l’épuisement des capitaux. Le principe est la suivante : additionner le délai moyen de paiement de chaque mois écoulé afin d’obtenir un seul résultat. Quant à la méthode comptable, cette dernière consiste à évaluer le rapport entre les dettes des clients et le chiffre d’affaires TTC. Les acronymes TTC désignent ici le terme tout taxe comprise. Il s’agit ici du chiffre d’affaires ainsi que des dettes échelonnées sur une période bien définie.

DSO : comment l’améliorer ?

Est-il possible d’améliorer son DSO ? Tout comme le chiffre d’affaires, le délai moyen de paiement est également modulable. Il peut être amélioré selon les besoins de la société. Mais comment faire ? Pour éviter qu’une facture devienne une facture impayée, différentes méthodes peuvent être utilisées. La plus conseillée est l’utilisation des logiciels de gestion des créances. Les logiciels de gestion des créances sont des outils informatiques spécialement conçus pour venir en aide aux dirigeants des sociétés commerciaux. Le but est simple : faciliter la tâche des responsables des services concernés par le recouvrement des créances. Par quel moyen ? En leur donnant une meilleure visibilité en temps réel de la situation financière dont l’entreprise se trouve. Les logiciels de gestion permettent en effet d’avoir une meilleure organisation des finances, notamment des créances clients ainsi que des capitaux disponibles. Mais faudrait-il encore savoir choisir quel logiciel utilisé ? Pour cela, l’idéal est de s’adresser à un professionnel.

Plan du site