Le bouddhisme zen et la méditation, quelle relation entretiennent-ils ?

Que diriez-vous d’apprendre à connaître le bouddhisme zen à travers les mots de l’une des nonnes les plus aimées du Brésil ? Dans cette interview, Monja Coen parle des principes philosophiques du bouddhisme zen, de son histoire et de ses enseignements pour la vie quotidienne. Il y a cinq préceptes communs à tous les ordres religieux, tant pour les laïcs que pour les monastiques, qui sont de ne pas tuer, de ne pas voler, de ne pas abuser de la sexualité, de ne pas mentir et de ne pas faire commerce d’intoxicants”, déclare le maître.

Origne de la méditation bouddhiste 

Dans la tradition, le fondateur de l’ordre se réfugie dans les trois joyaux dans le cadre des préceptes : je reviens et je m’abrite dans le Bouddha (être illuminé) ; je reviens et je m’abrite dans le dharma (vraie loi) ; et je reviens et je m’abrite dans la sangha (communauté). Pour Coen, les préceptes signifient aussi une vie éthique. Et l’éthique signifie faire le bien pour le bien.

Dans cet entretien, Coen présente la technique de la méditation et les objectifs de cette pratique. Dans notre ordre, nous disons que la méditation est la porte d’entrée principale. Cela ne signifie pas qu’il n’y a pas d’autres entrées, mais nous disons que la principale porte d’entrée est la méditation”, déclare-t-elle. Pour le maître, tout être humain est capable de méditer, qu’il soit oriental ou occidental.

La méditation dans le bouddhisme zen

Vous souhaitez savoir comment méditer selon les enseignements du bouddhisme zen, mais vous ne savez pas par où commencer, ou peut-être trouvez-vous cela trop compliqué ?

Ne vous inquiétez pas : dans cette vidéo, Monja Coen enseigne la technique de méditation bouddhiste zen étape par étape, de manière rapide et dynamique. Découvrez-le ci-dessous :

Qu’est-ce que le zazen dans la méditation bouddhiste ?

Le zen et zazen est un ensemble de techniques dont la pratique est la base principale de toutes les lignées du bouddhisme, y compris le bouddhisme zen. Tous ont l’illumination comme but ultime. Bouddha, tout au long de sa vie, a expérimenté ces techniques de méditation avant d’atteindre l’illumination.

Zazen est la forme fondamentale de méditation dans la pratique du bouddhisme zen. C’est une sorte d’étude du soi. Ses praticiens cherchent à imiter les chemins empruntés par le Bouddha et finissent par s’étudier eux-mêmes. Cette pratique est basée sur la “pensée sur la non-pensée”, c’est-à-dire qu’elle cherche à vider l’esprit et à le libérer des distractions.

Fondements du bouddhisme zen

Il est impossible de raconter les fondements du bouddhisme zen et du zazen sans évoquer d’abord l’histoire de son fondateur : Bouddha (4e siècle avant J.-C.), qui a atteint l’illumination par la méditation.

Les enseignements consignés dans les textes Pitaka Sutta traitent des techniques de méditation bouddhistes et de la voie de la libération de la souffrance humaine. Selon les enseignements du Bouddha, toute souffrance humaine résulte des formes d’attachement et d’aversion.

L’instabilité de l’esprit crée des schémas sans fin de réaction à tout ce que nous vivons, nous faisons rarement l’expérience du présent. La méditation calme l’esprit et devient un terrain fertile pour cultiver l’état d’équanimité. Rester équanime, c’est-à-dire conscient de l’impermanence de tout ce qui existe, nous permet de nous libérer de la souffrance.